Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Le village de Neerijse, se trouve à environ 11 km au sud de Louvain, avait deux brasseries dans  le 19ième siècle, notamment  ‘De Kroon’ et ‘Sint Pieter’.

La brasserie Sint Pieter a été construite par la famille Decoster avant l’an 1762 lorsqu’elle a été mentionnée une première fois au cours d'un compte de population. Elle avait été construite sur un terrain le long de la rivière IJse. L'eau de la rivière a été la base pour la production de la bière locale. La brasserie a été vendue plusieurs fois et le nom Sint Pieter a été accordé au début du vingtième siècle quand la famille Bruffaerts  a repris l'affaire. La bière locale a été mise sur le marché sous de différents noms comme: Christmas, Bruffaerts spécial, Overlord Pale ale, Staff ale, St Pieters White and Super.

La brasserie avait aussi une ferme. Les travailleurs et les domestiques de la compagnie étaient payés en nature. Ils recevaient la viande et les légumes qui étaient cultivés dans la ferme avoisinante.  Pendant beaucoup de décennies, la ferme cultivait toutes sortes de légumes, plus tard le chicon, mais aussi des vaches de lait, des moutons et des cochons.

Cette ferme qui existait déjà en 1825, est maintenant le Biesbemd.
La dénomination Biesbemd a été basée sur l'information historique qui rappelle le terrain autour de la brasserie le Biesbemd.

Le nom consiste en 2 parties : Le Bies et Bemd. Le mot Bemd vient de prairie et signifie le pays, le terrain. Le Bies signifie la longue plante le long de la rive d'une rivière. Le bies a été utilisé - après séchage - pour tresser des paniers ou des sièges des chaises et a servi aussi à modeler les larges jupes médiévales.
La rue elle-même s’appelait d’abord la Molenstraat, plus tard changé en Kamstraat. Le Kam (peigne) est un vieux mot pour la brasserie.